Whaller

Whaller s'associe à la journée Internet Sans Crainte


Whaller s’associe à la Journée Internet Sans Crainte pour éduquer les plus jeunes à l’usage d’Internet

Paris, le 6 février 2017 - Whaller – start-up française permettant de créer ses propres réseaux sociaux privatifs – est cette année partenaire de la Journée Internet Sans Crainte (Safer Internet Day), qui aura lieu mardi 7 février.

Cette journée mondiale, initiée par la Commission Européenne, a pour objectif de promouvoir un meilleur usage du web chez les enfants et adolescents mais aussi de mettre en garde contre les dérives d'Internet telles que le cyberharcelement, le cyberflashing, l’usurpation d’identité, les contenus pornographiques... Le site Internet Sans Crainte regroupe des documents ludiques et des ateliers ayant pour objectif de sensibiliser parents, enfants et communautés éducatives à l’importance de l’éducation au numérique.

« Devenir partenaire de la Journée Internet Sans Crainte était pour nous une évidence. Il est important d’éduquer les plus jeunes à un usage responsable du numérique. » explique Thomas Fauré, PDG et fondateur de Whaller. « Notre plateforme a été conçue autour de notions telles que la protection des données, la confidentialité et la sécurité. Il s’agit d’un outil sur lequel les enfants peuvent évoluer en toute sécurité – il est d’ailleurs utilisé pour de nombreux projets éducatifs. »

Whaller est en effet un espace de confiance sur le web qui permet aux utilisateurs – enfants comme adultes - de créer leurs propres réseaux sociaux privatifs sous forme de « sphères ». La plateforme fonctionne selon un schéma simple et intuitif : chaque inscrit peut créer - ou rejoindre sur invitation - une ou plusieurs « sphères » qui constituent chacune un réseau social privatif et totalement étanche. Ce système permet de reconstituer virtuellement les mêmes schémas sociaux que nous adoptons dans la vie : l’utilisateur contrôle les interlocuteurs présents au sein de sa sphère et les informations postées n’en sortent pas.

Les données ne sont par ailleurs ni exploitées, ni indexées par les moteurs de recherche afin de garantir le contrôle total de sa vie numérique. Whaller est donc particulièrement adapté à un usage pédagogique afin que les plus jeunes puissent apprendre à collaborer et à dialoguer sur internet en toute sécurité.

« Whaller est un très bon outil pour l’éducation numérique des collégiens. Il permet d’apprendre les règles de l’écriture numérique, de comprendre la loi du réseau social, de collaborer avec ses pairs et de communiquer avec ses enseignants en toute sécurité. Les erreurs sont possibles - mais sur Whaller, elles sont effaçables sans laisser de traces indélébiles sur la toile, ce qui garantit le droit aux essais-erreurs, base de tout apprentissage. » explique Maryline Abéguilé, professeure et coordinatrice pédagogique.
A propos de Whaller :
Whaller propose une alternative aux réseaux sociaux « publics » dont le modèle économique est basé sur la vente et l’analyse des données personnelles. Grâce à un système exclusif de sphères, l’internaute peut désormais créer et administrer plusieurs réseaux sociaux privatifs avec un seul compte. Les personnes inscrites sur Whaller ont ainsi la possibilité de distinguer leurs échanges et leurs communautés : amis, familles, associations, anciens élèves, entreprises, communautés : les usages sont infinis. Créé en mai 2013, Whaller comptabilise aujourd’hui plus de 130 000 utilisateurs inscrits et plus de 4 000 organisations l'utilisent.
Contacts presse :
L’AgenceRP
Tatiana VIEIRA/ Isabelle PETIT
tatiana@lagencerp.com/isabelle@lagencerp.com
01.81.89.28.21 - 06 50 31 86 24